Je est Je

"JE" EST "JE"
Comme les LGBT, les libertins et les libertines peuvent et doivent créer un lobby politique. Les autistes Aspergers aussi
C'est du commentaire que naît l'échang(isme).
"Je" est unique
Tous les Aspergers sont différents. Quand je dis "Je", je suis "Je" mais aussi "Jeux".
"Je" est journaliste
"Je" est journaliste, ex rédacteur en chef, et une de ses spécialités est la relation existant entre l'Internet, les Réseaux Sociaux et la Sexualité dans une logique propre au Socialisme utopique.
"Je" est inscrit sur plusieurs réseaux sociaux et il ne souhaite pas en découvrir de nouveaux (à moins qu'ils me soient gratuits). Si vous traînez sur ces réseaux, je ne vois aucune raison à ne pas communiquer avec vous via le blog ou Twitter.
"Je" est polyamoureux
"Je" est polyamoureux, ce n'est pas de sa faute mais une des contraintes (agréable) de l'autisme Asperger.
"Je" ne discrimine pas et s'intéresse à toutes les sexualités (Hétéro, LGBT). Je suis preneur.
"Je' connais bien le Grandes Région Auvergne Rhône Alpes, Limousin et Île-de-France. "Je" est preneur de tout contact dans ces régions sans discrimination. Mais "Je" n'est pas raciste, il prend tous les contacts en France, en Europe et dans le Monde.
"Je" a un tropisme pour l'Asie.

Malgré les apparences, "Je" est tout, sauf narcissique.

vendredi 18 mai 2018

Ne dis pas que tu aimes ça



« On me demande souvent comment j’ai pu faire de tels choix, celui de tomber dans le X et celui d’en sortir. On me demande aussi souvent comment j’ai pu y prendre du plaisir. Pour la bonne morale, il aurait été plus acceptable de subir.
Il est des réponses d’interview qui tiennent en une phrase, et puis il y a la réalité qui en comporte mille. Un choix repose sur une histoire, des humeurs, des contextes. Sur la volonté grisée par le désir. Celle d’une petite fille qui veut trouver sa place. D’une adolescente qui a innocemment revendiqué son droit à aimer ça, et qui pourrait être votre ancienne camarade de classe, votre fille ou votre petite soeur. »

Pendant des années, Céline Tran a été, sous le nom de Katsuni, un objet de désirs et de fantasmes. Mais son récit va bien au-delà de ce qui fut son travail. C’est celui d’une femme qui n’aura eu de cesse de chercher, aussi bien dans le X que dans le sport et les livres, sa liberté.

Céline Tran est auteure et comédienne.


Ne dis pas que tu aimes ça
Céline Tran
252pages - 135 x 215 mm - 18.00 €
EAN : 9782213705033


(Source : Communiqué)


L' "Enfer" de Libertinatgetpolitique


    • Ce blog est et restera libre de toute publicité Pour des raisons génétiquesidéologiques et économiques (je n'ai pas besoin de publicité pour vivre), je ne souhaite pas entrer dans la gestion de contrats publicitaires. Mais je viens du monde de la communication et je ne crache pas dans la soupe. Je choisis les informations que je souhaite diffuser, publiées elles sont relayées sur les réseaux sociaux J'accepte donc : les services de presse, les tests consommateurs, les invitations, les cadeaux en nature en remerciement des publications. Mais cela n'a rien d'obligatoire..... Je ne sais pas discriminer.

    Pour plus d'informations : libertinlibertaire@gmail.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sélection du message

リバティーンズリバティーンズと日本への手紙

Zaščitite se pred spolno prenosljivimi boleznimi, ki jih varuje svoje prijatelje in svoje prijatelje Merci de faire suivre si vous avez ...